IMG_2688

2 Rois 5 : 1-14.

 

1 Naaman, chef de l'armée du roi de Syrie, jouissait de la faveur de son maître et d'une grande considération; car c'était par lui que l'Eternel avait délivré les Syriens. Mais cet homme fort et vaillant était lépreux. 2 Or les Syriens étaient sortis par troupes, et ils avaient emmené captive une petite fille du pays d'Israël, qui était au service de la femme de Naaman. 3 Et elle dit à sa maîtresse : Oh ! si mon seigneur était auprès du prophète qui est à Samarie, le prophète le guérirait de sa lèpre ! 4 Naaman alla dire à son maître : La jeune fille du pays d'Israël a parlé de telle et telle manière. 5 Et le roi de Syrie dit : Va, rends-toi à Samarie, et j'enverrai une lettre au roi d'Israël. Il partit, prenant avec lui dix talents d'argent, six mille sicles d'or, et dix vêtements de rechange. 6 Il porta au roi d'Israël la lettre, où il était dit : Maintenant, quand cette lettre te sera parvenue, tu sauras que je t'envoie Naaman, mon serviteur, afin que tu le guérisses de sa lèpre. 7 Après avoir lu la lettre, le roi d'Israël déchira ses vêtements, et dit : Suis-je un dieu, pour faire mourir et pour faire vivre, qu'il s'adresse à moi afin que je guérisse un homme de sa lèpre ? Sachez donc et comprenez qu'il cherche une occasion de dispute avec moi.

8 Lorsqu'Elisée, homme de Dieu, apprit que le roi d'Israël avait déchiré ses vêtements, il envoya dire au roi : Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements ? Laisse-le venir à moi, et il saura qu'il y a un prophète en Israël. 9 Naaman vint avec ses chevaux et son char, et il s'arrêta à la porte de la maison d'Elisée. 10 Elisée lui fit dire par un messager : Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain; ta chair redeviendra saine, et tu seras pur. 11 Naaman fut irrité, et il s'en alla, en disant : Voici, je me disais : Il sortira vers moi, il se présentera lui-même, il invoquera le nom de l'Eternel, son Dieu, il agitera sa main sur la place et guérira le lépreux. 12 Les fleuves de Damas, l'Abana et le Parpar, ne valent-ils pas mieux que toutes les eaux d'Israël ? Ne pourrais-je pas m'y laver et devenir pur ? Et il s'en retournait et partait avec fureur. 13 Mais ses serviteurs s'approchèrent pour lui parler, et ils dirent : Mon père, si le prophète t'eût demandé quelque chose de difficile, ne l'aurais-tu pas fait ? Combien plus dois-tu faire ce qu'il t'a dit : Lave-toi, et tu seras pur ! 14 Il descendit alors et se plongea sept fois dans le Jourdain, selon la parole de l'homme de Dieu; et sa chair redevint comme la chair d'un jeune enfant, et il fut pur.

 

Ce texte raconte l'histoire d'un homme, Naaman, le chef de l'armée du roi de Syrie.

Naaman, homme important, aux yeux du roi, de la nation. 

Naaman, vaillant guerrier, toujours à son poste de chef d'armée mais atteint d'une affreuse et incurable maladie : la lèpre. 

Naaman, malade dans son corps, dans son âme, dans son esprit.

Il se trouvait chez lui une pauvre petite fille, emmenée captive hors de son pays.

Une petite fille sans valeur, loin de sa famille, au service de la femme de Naaman.

Un jour Naaman arrive à la maison, et là il commence à ôter ses habits...ses habits qui cachaient sa maladie, qui cachaient sa lèpre.

Cet homme, vaillant guerrier, maintenant est confronté avec sa réalité. Dans sa maison, les masques tombent.

Beaucoup de gens portent des masques, des masques qui cachent aux autres un fort caractère...une fragilité...qui cachent des souffrances...une insécurité ou d'autres maux...

Mais, chers lecteurs, on ne peut pas passer sa vie entière derrière un masque...

Donc, c'est dans ce moment-là que cette fillette a vu la réalité de Naaman. 

Quand elle a vu la souffrance du général de l'armée elle a pensé qu'elle avait besoin de lui dire qu'il existe un Dieu qui guérit, et que même s'il était le chef de l'armée syrienne, elle était, elle, la fille du Tout Puissant.

Elle dit alors à sa maîtresse : Oh ! si mon seigneur était auprès du prophète qui est à Samarie, le prophète le guérirait de sa lèpre !

Naaman a entendu les paroles de cette petite fille prisonnière mais qui n'a pas eu peur de dire qu'il existait une solution à son problème. 

Ce dernier se rend alors chez le roi de Syrie pour obtenir l'autorisation de se rendre à Samarie pour voir le prophète. 

Le roi lui dit alors : Va, rends-toi à Samarie, et j'enverrai une lettre au roi d'Israël. 

Et Naaman part.

Il arrive devant le roi, explique la situation, et donne la lettre.

Après avoir lu la lettre, le roi d'Israël déchire ses vêtements, et dit : Suis-je un dieu pour qu'il s'adresse à moi afin que je guérisse un homme de sa lèpre ? Il cherche une occasion de dispute avec moi.

Déchirer ses habits dans cette époque est une expression d'une forte émotion causée par le désespoir.

Alors lorsque le prophète Elisée, l'homme de Dieu, apprend que le roi d'Israël a déchiré ses vêtements, il lui demande de le laisser venir à lui afin qu'il sache qu'il y a un prophète en Israël.

Quand Naaman arrive chez le prophète, celui-ci lui fait dire par un messager d'aller se baigner sept fois dans le Jourdain et qu'ainsi sa chair redeviendra comme auparavant et qu'il sera alors pur.

Naaman blessé dans son orgueil entre en colère...et il part en disant : je me disais : Il sortira vers moi, il se présentera lui-même...et les fleuves de Damas, l'Abana et le Parpar, ne valent-ils pas mieux que toutes les eaux d'Israël ! 

Son orgueil, son rang, son poste, sa chair, etc., le chef de l'armée à priori a des choses qui le bloquent, qui l'empêchent dans un premier temps de recevoir ce qui lui est destiné.

Va te baigner sept fois dans le Jourdain !

Dieu veut lui dire, en Syrie tu es le chef de l'armée, dans ta maison tu es l'homme malade et ici, tu es celui que je veux transformer, guérir. C'est moi l'autorité !

Et pour être guéri, il faut s'humilier ! Et pour être guéri, il faut obéir ! 

Naaman partait à cause de son orgueil mais un de ses serviteurs lui dit : si le prophète te demandait quelque chose de vraiment difficile, ne le ferais-tu pas ? Pourquoi ne veux-tu pas te baigner simplement comme il t'a dit ?

Certains ne veulent pas obéi aux prophètes du Seigneur !

Mais tout passe par l'obéissance. 

Naaman a finalement écouté son serviteur, il est descendu et s'est plongé sept fois dans le Jourdain.

Et sa peau fut guérie et devint comme la peau d'un enfant ; et il devint pur !

 

Chers amis lecteurs :

Ne soyez pas un Naaman - chef de l'armée malade -

Soyez un Naaman - prêt à s'humilier devant le Seigneur -

 

Eglise Chrétienne Evangélique de Remiremont

Culte dimanche 10h00 Hôtel Cheval de Bronze Remiremont Centre

88200 REMIREMONT

Tél. : 03 29 22 05 51