IMG_2518

 

Luc 1:26-56

Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit : Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange : Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ? L'ange lui répondit : Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Voici, Elisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu. Marie dit : Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole ! Et l'ange la quitta.

Dans ce même temps, Marie se leva, et s'en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth. Dès qu'Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit. Elle s'écria d'une voix forte : Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi ? Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein. Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement.

Et Marie dit : Mon âme exalte le Seigneur, Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse, Parce que le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint, Et sa miséricorde s'étend d'âge en âge Sur ceux qui le craignent. Il a déployé la force de son bras; Il a dispersé ceux qui avaient dans le coeur des pensées orgueilleuses. Il a renversé les puissants de leurs trônes, Et il a élevé les humbles. Il a rassasié de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide. Il a secouru Israël, son serviteur, Et il s'est souvenu de sa miséricorde, -Comme il l'avait dit à nos pères,-Envers Abraham et sa postérité pour toujours.

Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois. Puis elle retourna chez elle.

Nous voici en Israël. Le pays est sous l'occupation humiliante des romains. A l'époque de ce récit, le peuple est dans l'attente que Celui qui a fait sortir son peuple d'Égypte à main forte et à bras étendu et qui a jeté à l'eau cheval et cavalier, envoie le messie, le roi libérateur, celui qui va restaurer les droits du peuple juif.

Mais le Messie, au lieu des droits, va restaurer l'être, va proclamer la nouvelle naissance. Le Messie va libérer de l'esclavage de satan, va rendre la vue aux aveugles, donner aux boiteux de marcher, libérer les captifs, ressusciter les morts...

La libération que Jésus, le Messie, l'oint, le Christ, propose va bien  au-delà de toutes les libérations des diverses sociétés humaines, car là où une société va statuer -et il le faut- un droit social, Jésus, Lui, délivre les captifs, les opprimés, rend les jambes au paralytique et la vue aux aveugles !...

Nous allons voir ensemble, chers lecteurs, que Jésus est venu pour guérir (sozo en grec signifie sauver ou guérir)  et qu'il manifeste ainsi clairement la volonté de Son Père qui est de sauver, de délivrer des souffrances son peuple...et nous aujourd'hui encore !

Luc 4:16-21

Il (Jésus) se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit : L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur.Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui. Alors il commença à leur dire : Aujourd'hui cette parole de l'Ecriture, que vous venez d'entendre, est accomplie. 

Au temps marqué par les prophètes, Marie reçoit une parole du Seigneur.

"Je suis la servante du Seigneur, qu'il advienne selon cette parole" dira-t'elle.

La première à apprendre que les temps sont accomplis porte ce secret en elle : le salut est venu dans le monde.

Marie, vierge, fiancée à un homme de la maison de David, femme de foi, attentive à la parole de Dieu, attendait comme beaucoup le libérateur, et dans son amour pour Dieu elle se livre totalement à Son projet. Et Dieu va renverser dans la jeune fille vierge qui va enfanter toutes les lois naturelles ! Dieu regarde au coeur, et à plusieurs reprises dans les écritures il renverse l'ordre naturel, il choisit le cadet et non l'aîné (David) dans l'ordre de la création l'homme est premier né, la femme vient après Lui, mais dans l'ordre du salut, c'est de la femme, de Marie la vierge, que va naître le nouvel Adam ! 

"Marie de qui est né Jésus qu'on appelle Christ" nous dit Matthieu 1:16

Marie dans sa foi ne doute pas et reçoit dans son coeur la Parole de l'ange.

"L'Esprit-Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre"...

Comme dans Genèse où l'Esprit, au commencement du monde, plane sur les eaux...

Quel est donc ce nouveau commencement qui vient ? 

Marie avec foi reçoit cette parole qui lui est donnée.

"Bienheureuse celle qui a cru à ce qui lui a été dit de la part du Seigneur" dit la Parole.

Marie gardait et repassait toutes ces choses dans son coeur ! Elle a gardé le silence car c'était le secret de Dieu. Et au moment où l'Esprit révèle ce secret à Elisabeth, Marie laisse enfin éclater un chant prophétique, des louanges jaillissent de son coeur. 

Le salut est accompli et donné au monde !

Qu'est-ce que tous ces événements vont entraîner comme conséquences pour les hommes et signifier pour leurs vies ?

La Parole de Dieu nous dit dans :

2 Corinthiens 5:19 

En effet, Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes...

et dans Colossiens 1:27 

En effet, Dieu a voulu leur faire connaître la glorieuse richesse de ce mystère parmi les non-Juifs, c'est-à-dire Christ en vous, l'espérance de la gloire.

La naissance du Messie, sa présence sur la terre parmi les hommes, son ministère qui a montré la volonté de Dieu pour les hommes, sa mort à la croix, sa résurrection après trois jours ensevelis dans le tombeau, l'effusion du Saint-Esprit à la Pentecôte, -faits historiques- et aujourd'hui Sa vie en nous, mettent fin à tous les systèmes religieux inventés par les hommes pour atteindre à leur façon Dieu, fin à tous ces systèmes dont Jésus Lui-même disait qu'ils font des hommes des sépulcres blanchis puisqu'ils ne peuvent en rien changer le coeur de l'homme.

Matthieu 23:27 

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! car vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, mais qui, au dedans, sont pleins d'ossements de morts et de toute sorte d'impureté.

Seul Christ en nous est source d'un changement véritable. 

Dans toute la Parole nous voyons que rien n'est dit par rapport au traitement du passé. Pourquoi ?

Dieu ne transige pas avec la vieille nature humaine pécheresse. 

Il la met en Jésus à la croix , elle meurt en Jésus à Golgothà, parce que le salaire du péché c'est la mort. Et nous ressuscitons en nouveauté de vie avec Christ, la vieille nature est morte, la nouvelle nature vient à la vie.

C'est la nouvelle naissance...j'accepte le sacrifice de Jésus à la croix et je reçois une nouvelle nature, mon esprit était mort, n'avait pas de communication avec Dieu qui est Esprit, et mon esprit est maintenant vivant. 

À la nouvelle naissance pas de changement autre, corps identique, intelligence, volonté,... identiques. Mais dans notre esprit une nouvelle vie qui va grandir, grandir...

Un échange total, pas besoin de regarder en arrière....l'Esprit nous pousse vers un avenir et une espérance, j'ai mis devant toi la mort et la vie...la malédiction et la bénédiction, choisis la vie...Frères et sœurs, nous choisissons la vie. Nous avons un avenir, pas un passé, et ce chaque seconde, minute, heure, jour qui passent, un avenir et une espérance. Pas besoin de vouloir restaurer le passé, il est mort, il est pardonné ...ce n'est plus moi qui vit mais Christ en moi,, dit Paul...

1 Jean 3:2 

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons un jour n'a pas encore été révélé. [Mais] nous savons que, lorsque Christ apparaîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est.

Nous vivons un échange, notre ancienne vie est morte, la nature de Dieu est en nous ! Alléluia ! 

Alors notre comportement change...nos actes aussi...

Le Dieu d'Israël nous a donné un puissant Sauveur qui vit en nous, dans notre esprit , par son Esprit...

Un sauveur qui nous délivre de nos ennemis intérieurs et extérieurs et de la domination...

Le soleil levant nous a visité d'en haut, il éclaire ceux qui étaient assis dans les ténèbres, dans l'ombre de la mort - opposé de l'ombre de l'esprit qui donne la vie - Il dirige nos pas sur le chemin de la paix. Quelle grâce ! Alléluia !

Dieu fait un constat, gomme notre passé et nous donne un avenir glorieux et une espérance. Alléluia !

Nous étions pauvres, nus, malheureux, sans Dieu, sans promesses, sous la domination du péché, comme cela est écrit : Il n'y a pas de juste, pas même un seul; aucun n'est intelligent, aucun ne cherche Dieu; tous se sont détournés, ensemble ils se sont pervertis; il n'y en a aucun qui fasse le bien, pas même un seul; leur gosier est une tombe ouverte, ils se servent de leur langue pour tromper. Ils ont sur les lèvres un venin de vipère; leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume. Leurs pieds courent pour verser le sang, la destruction et le malheur marquent leur passage, ils ne connaissent pas le chemin de la paix. Il n'y a aucune crainte de Dieu devant leurs yeux. Rom. 3:10-18.

Tels Abram , à Ur, en Chaldée, nous étions remplis d'idolâtrie mais vides dans nos coeurs...

Pascal, le philosophe, disait : "Tous les hommes recherchent le bonheur. Cela est sans exception, quelques différents moyens qu’ils y emploient. Ils tendent tous à ce but […]. La volonté ne fait jamais la moindre démarche que vers cet objet. C’est le motif de toutes les actions de tous les hommes, jusqu’à ceux qui vont se pendre ! Qu’est-ce donc que nous crie cette avidité et cette impuissance, sinon qu’il y a eu autrefois dans l’homme un véritable bonheur, dont il ne lui reste maintenant que la marque et la trace toute vide, et qu’il essaie inutilement de remplir de tout ce qui l’environne, recherchant des choses absentes le secours qu’il n’obtient pas des présentes, mais qui en sont toutes incapables, parce que ce gouffre infini ne peut être rempli que par un objet infini et immuable, c’est-à-dire que par Dieu même."

Dieu connaissait notre nature humaine pécheresse dont nous avons hérité d'Adam et Eve. Alors il a fait le nécessaire pour que nous puissions  remédier à tous les problèmes inhérents à cette nature.

Cette nature qui ne peut atteindre le but que Dieu lui a assigné dès sa naissance, cette nature maintenant qui erre sans vie, sans sens, sans but précis sinon de se satisfaire plus et plus et toujours plus, égoïstement.

Cette nature qui peut faire semblant que tout va bien mais qui pleure au plus profond d'elle-même, cette nature qui peut être délabrée par tous ses excès, alcool, drogue, sexe, addiction de tous genres qui l'emprisonnent, la retiennent captive...malade dans son âme et dans sa chair, ne pouvant jamais même avec tous ses désirs et toute sa volonté arriver au bonheur, à la délivrance...et que dire de la dureté du coeur de ceux qui s'en sortent en opprimant, écrasant, jugeant, méprisant le semblable qui lui n'arrive plus à relever la tête...

Nature pervertie suite à la chute, qui accuse, ce n'est pas moi, cest le serpent, ce n'est pas moi c'est la femme que toi Dieu tu m'as donnée, c'est toi Dieu le coupable, nature qui ensuite tuera son frère par jalousie, nature qui devra se cacher, ...

Une seule solution pour Dieu la mort et une nouvelle naissance, une nouveauté de vie...

Impossible d'améliorer la vieille nature. La meilleure loi qui a été donnée par Dieu a montré que l'homme dans sa nature pécheresse ne pouvait pas satisfaire aux critères parfaits de Dieu, et Jésus lui-même, avec son sermon sur la montagne, pousse les critères au summum pour que l'homme réalise son péché et son besoin de secours, son besoin d'un sauveur. 

Un Sauveur, un véritable homme sans aucun péché, rempli d'Esprit-Saint, faisant continuellement la volonté du Père, un Sauveur qui allait prendre sur Lui  le péché du monde entier pour satisfaire la justice de Dieu. Jésus allait porter à la mort tout le péché du monde entier !

1 Pierre 3:18 

Christ aussi a souffert, et ce une fois pour toutes, pour les péchés. Lui le juste, il a souffert pour des injustes afin de vous conduire à Dieu. Il a souffert une mort humaine, mais il a été rendu à la vie par l'Esprit.

Sur cette terre nous étions en vie, mais pour Dieu nous étions morts, alors Dieu nous donne sa vie. Je suis le chemin, la vérité et la vie dit Jésus-Christ. Christ est ma vie, dit Paul l'apôtre. Parce qu'Il est, Lui seul, la vie. En dehors de Lui pas de vie. La vie est Dieu, éternelle, c'est le principe même de la vie ! Comment la vie pourrait-elle mourir ? 

Et cette nouvelle vie fait de nous des nouvelles créatures...

Cette nouvelle vie en esprit s'oppose à la vie selon la chair. Elle ont des désirs contraires pour que nous ne fassions pas ce que nous voulons...et cette chair, nous devons la crucifier, tous les jours, jusqu'à notre mort. En choisissant chaque jour de vivre par l'esprit. Avant cette nouvelle naissance, cela nous était impossible mais maintenant que nous sommes nés de nouveau nous le pouvons ! Pourquoi ? 

Parce ce que c'est un choix...Comment faire le bon choix ?  

Le secret, c'est la parole vivante de Dieu, notre nourriture...

Sachons-le : quand notre coeur est ouvert à la parole de Dieu, la foi vient...

Rom 10:17 

Ainsi la foi vient de ce qu'on entend et ce qu'on entend vient de la parole de Dieu.

Ah !...La foi vient !....Oui ! 

Dieu nous a donné une mesure de foi puis après elle grandit selon la connaissance que nous avons de Dieu par la Parole, par les révélations que Dieu nous donne à travers sa Parole....et par l'Esprit-Saint qui vit en nous. 

Quand la foi est là, et que nous avons une intimité avec le Seigneur, qui s'est fait connaitre à nous par la Parole et par l'Esprit à notre esprit régénéré -parce qu'il vit en nous- nous avons alors une ferme assurance et des actes nouveaux, nous portons du fruit...

Hébreux 11:1

Or la foi, c'est la ferme assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas.

Et quand nous avons la foi de Dieu, nous entrons dans le repos de Dieu ! Alléluia !

Hébreux 4:10-13

En effet, celui qui entre dans le repos de Dieu se repose lui aussi de son activité, tout comme Dieu s'est reposé de la sienne. Empressons-nous donc d'entrer dans ce repos afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. 

Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec Lui-même, sans tenir compte de leurs fautes...

Dieu nous a fait connaître la glorieuse richesse de ce mystère...Christ en nous, l'espérance de la gloire.

Dieu en Christ, Christ en nous, l'espérance de la gloire...

Chers lecteurs,  soyez bénis !

 

Eglise Chrétienne Evangélique de Remiremont

Culte dimanche 10h00 Hôtel Cheval de Bronze Remiremont Centre

88200 REMIREMONT

Tél. : 03 29 22 05 51